DU: Catherine Montchamp-Moreau

 

L'unité EGCE résulte de la fusion d'une unité propre du CNRS et d'une unité IRD qui travaillaient déjà ensemble.

Le thème fédérateur du laboratoire est l’étude de l’évolution et de la biodiversité par des approches multidisciplinaires et multimodèles. Les recherches sont faites principalement sur les insectes (drosophiles, mais aussi abeilles, et ravageurs de cultures) et sur des vertébrés (poissons ou xénopes). Les principaux thèmes de recherches visent à appréhender la biodiversité, du génome à l'espèce et jusqu’aux communautés. Un axe plus récent de recherches examine les liens entre capacités cognitives et comportement des animaux en relation avec leur environnement.

Un autre axe de recherche vise à comprendre comment certaines espèces, et communautés, d’insectes, ravageurs de plantes cultivées, antagonistes de ces derniers, ou encore vecteurs de maladies, répondent aux changements globaux, sur les plans écologiques et évolutifs. Ces réponses sont intégrées dans des travaux portant sur la gestion de ces insectes. Ces recherches s’appliquent à des insectes originaires, ou introduits, dans les pays tropicaux. L’unité possède de nombreux contacts avec des instituts de recherche de ces pays, en Afrique et en Amérique du Sud.

DU: Jane Lecomte

 

Les thématiques abordées dans ce laboratoire se rattachent à l’écologie et l’évolution : systématique et évolution des plantes et des micro-organismes, écologie et évolution, génétique des populations, dynamique des populations, écologie des communautés, écologie de la conservation, écotoxicologie, écophysiologie des plantes et cycles biogéochimiques. Une large part des recherches porte sur la modélisation mathématique. L’un des objectifs de ces recherches est de fournir à la société des réponses concernant l’impact des atteintes de l’homme aux écosystèmes.

 DU: Olivier Martin

 

Les recherches menées dans ce laboratoire intègrent des niveaux d’organisation très divers : des génomes et des gènes aux populations et variétés végétales. Les principales thématiques sont la génétique, la génomique et l’évolution des caractères complexes (génétique multifactorielle). Les recherches sont menées à la fois sur des aspects fondamentaux (recherche des mécanismes régissant l’évolution fonctionnelle et organisationnelle des génomes de plantes) et sur des aspects appliqués (mise au point de nouvelles méthodes de croisement).